comment éduquer un enfant insolent que l'on voit un week-end sur 2 et la moitié des vacances ?

Bonjour, 

J'ai un fils de 12 ans que je ne vois qu'au rythme d'un week-end sur 2 et la moitié des vacances scolaires. Je constate qu'il devient de plus en plus difficile de l'éduquer, il répond, il devient insolent, ses résultats scolaires sont en baisse et je ne sais plus quoi faire. Je n'ai pas envie de passer le peu de temps que j'ai avec lui à le punir. Je pense qu'il n'y a aucune autorité chez sa mère et qu'elle est en partie responsable de son attitude. Je lui en parle, mais elle semble pas m'écouter. Comment profiter de mon fils tout en essayant de compenser son manque d'éducation ? 

Réponses

  • 4 Réponses sorted by Votes Date Added
  • Bonjour Pat, 
    Les enfants évoluent en fonction de leur âge et de leur environnement et il est fréquent qu'à l'adolescence l'opposition revienne en force chez un enfant. Par ailleurs, plus le temps passe après une séparation, plus il est compliqué d'influer sur le rôle de l'autre parent dans l'éducation (la distance se creuse lorsqu'on ne vit plus ensemble, même si l'on s'entendait bien au départ). 
    Mais un enfant a besoin de repères et d'autorité, et si le peu de temps passé avec lui n'est pas des plus agréables, c'est sans doute une étape à passer. Le plus important n'est pas d'essayer de faire changer de comportement votre ex-épouse, c'est plutôt peine perdue. En revanche, imposer vos limites avec votre enfant est indispensable et lui rendra service. Le clef est de donner du sens à votre discours, car les enfants séparés sont parfois perdus lorsqu'ils reçoivent des directives opposées de leur parents. Et pour profiter de votre enfant, tout en "le recadrant par ailleurs", essayer d'entrer dans ses domaines de passion pour entrer en relation avec lui de manière positive. Il se sentira valorisé, il aura plaisir à transmettre, c'est souvent un moment de partage sans tension. 
    L'équipe Easytribu
  • Merci Easytribu
    J'étais avec mon fils ce week-end et je lui ai demandé de trouver une activité qu'il avait vraiment envie de faire. C'est vrai qu'on a passé un super moment et qu'il a été plus facile ensuite d'imposer mon autorité, notamment de lui demander de surveiller son vocabulaire (trop insolent à mon goût !). 
    On a enfin pu en parler calmement, je lui ai donné du sens, des exemples concrets ! Tout n'est pas gagné, mais il fait des efforts. A suivre ....
  • coucou, .... je voulais juste donner des nouvelles .... j'ai arrêter d'essayer de demander à la mère de mon fils d'être plus autoritaire (j'ai compris que cela ne servait à rien), et de mon côté j'ai décidé d'être ferme, en me disant que de toute façon mon fils avait besoin d'un cadre. Au fil du temps, nos relations sont devenues meilleures, il respecte de plus en plus le cadre avec moi et on arrive à passer des bons moments. 
    J'ai compris que l'autorité n'empêchait pas du tout les bonnes relations. J'ai cru comprendre que chez sa mère il n'avait pas changé, mais ce n'est pas à moi d'intervenir car je ne vis plus avec elle. 
    Je suis content, car j'ai l'impression d'aider mon fils à se construire, même si je ne le vois qu'un week-end sur deux et la moitié des vacances. En fait, il ne faut pas chercher à compenser !!!! 
    Merci encore pour vos conseils. 
  • de rien, et n'hésitez pas à partager vos expériences avec nous  :-*
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.